Au cœur du viaduc de Beez2019-01-04T09:30:59+00:00

Nous sommes au cœur du viaduc de Beez, à l’intérieur de cette méga-structure d’acier. Ce viaduc a été construit au début des années 70. Il repose sur des piles de béton, dont la plus haute culmine à plus de 60 mètres. C’est une structure dite « à caissons ». Le viaduc de Beez, long de 550 mètres, est donc creux et on peut s’y déplacer. Les techniciens du SPW y font des visites régulières afin de vérifier la structure, son étanchéité, la présence d’éventuels oiseaux prisonniers, l’état du système électrique…

Le bruit

Ce qui impressionne avant tout, lorsque l’on pénètre dans ce lieu étrange, c’est le bruit. Un son grave, puissant, continu. Ce bruit est provoqué par les véhicules qui passent par centaines juste au-dessus de nos têtes. Un bruit sourd, profond, en écho. Un bruit encore plus accentué lorsque ces véhicules passent sur les joints de dilatation.

Autre phénomène impressionnant : le viaduc bouge. Il vibre continuellement.

Les deux techniciens l’arpentent sur toute sa longueur puis le quittent, refermant cette lourde porte d’acier comme un couvercle sur un sarcophage. Mais un sarcophage plein de vie…

Découvrez l’intérieur du viaduc de Beez dans notre vidéo.

Le 5 décembre 1988, le dernier tronçon de l’E411 était inauguré, permettant ainsi de faire Arlon-Bruxelles sans quitter l’autoroute. Il a fallu se battre pour avoir une autoroute en Luxembourg belge et permettre, avec sa construction, de désenclaver la province en l’accrochant au réseau routier grand-ducal et français. L’Avenir revient sur cette construction historique. Différents chapitres complètent ce Grand Angle au fil des jours. Ok