En première ligne face à l’horreur du 22 mars 2016, ils racontent 5 ans plus tard

Le 22 mars 2016, trois explosions se produisaient à l’aéroport de Zaventem et dans le métro bruxellois. Cinq ans après ces attentats terroristes qui ont coûté la vie à 32 personnes, L’Avenir est allé à la rencontre d’acteurs de première ligne, de personnes qui ont été concernées directement par ces attentats : l’ancien premier ministre Charles Michel, des victimes, un secouriste intervenu dans le métro, une inspectrice de la cellule DVI (identification des victimes) ou encore le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw.

Rappel d’une funeste journée