Tueurs du Brabant : 35 ans d’enquête2018-05-24T10:55:17+00:00

De 1982 à 1985, la Belgique est ensanglantée par de violents braquages qui firent 28 morts et une vingtaine de blessés. Ces faits seront reliés entre eux sous l’appellation “Tueurs du Brabant” ou “Bande de Nivelles”. Depuis 35 ans, une enquête est en cours sans avoir jamais pu élucider le mystère autour des braqueurs, de leur motivation ou encore du pourquoi les attaques ont pris fin.

La confidence d’un homme, sur son lit de mort pourrait permettre de relancer l’enquête. En 2015, un ancien gendarme d’Alost a en effet confié à son frère qu’il était un des membres des Tueurs du Brabant. L’homme pourrait être le “Géant”. Cette confidence n’a été communiquée qu’en 2017 aux policiers mais suscite un réel intérêt.

Fin, novembre 2017, une lettre anonyme dont l’auteur serait un ancien gendarme affirme que lui et ses collègues n’ont pas eu l’autorisation de leur hiérarchie de poursuivre les tueurs alors qu’ils disposaient de puissantes voitures qui auraient permis de rattraper la Golf utilisée par les tueurs pour fuir les lieux.

Aujourd’hui, les enquêteurs doivent cependant faire vite car, selon la législation actuelle, il reste 8 ans avant que les faits ne soient prescrits.