À moins d’un mois de l’ouverture du CHC MontLégia, un petit retour en arrière s’impose. Focus sur les dates clefs, ou encore les chiffres fous de ce méga-hôpital liégeois.

En l’espèce, la future clinique du MontLégia est un chantier gigantesque. Du jamais vu. Dès 2002, alors qu’il est engagé dans une vaste réflexion stratégique, le Centre hospitalier chrétien (CHC) envisage de regrouper l’activité de ses trois cliniques liégeoises: la clinique Saint-Joseph à Liège, la maternité Saint-Vincent à Rocourt et la clinique de l’Espérance à Montegnée. C’est en 2009 que le CHC acquiert le terrain en vue de reconvertir ce chancre urbain en y construisant un nouveau méga-hôpital. Suit ensuite le début du chantier en 2014.

De l’extérieur, le site semble immense. Et il l’est manifestement, compte tenu du nombre de personnes qui s’affairent encore dans les dédales du CHC MontLégia érigé sur le terrain de l’ancien charbonnage de Patience et Beaujonc, sis sur les hauteurs, au nord de Liège, à proximité immédiate de l’autoroute Liège-Bruxelles. Un nouvel échangeur, avec un pont surplombant l’E25 et un rond-point ont même été bâtis.

À quelques semaines de l’ouverture, des fils électriques pendent encore ici et là, alors que des robots automatisés s’activent dans les couloirs. Ce qui impressionne les visiteurs que nous sommes est sans conteste la clarté des lieux et l’agencement du site. Car tout a, semble-t-il, été pensé et imaginé dans les moindres détails pour rendre la vie encore plus facile aux patients et à leurs visiteurs. 

LE BÂTIMENT

Le bâtiment formant un grand « L » dont chaque aile mesure plus de 200 mètres. La surface bâtie s’étend sur 120 000 m2 (surface utile d’environ 100.000 m²), avec une emprise au sol de 35 000 m2.

Les deux ailes d’hébergement mesurent environ 200 m de long et s’élèvent sur une hauteur maximale de 6 niveaux (rez-de-chaussée + 5 étages). Environ 2.300 places de parking sont prévues.

Coût global de la construction

La construction du nouvel hôpital représente un investissement de 260 millions € (parkings et abords compris, hors matériel médical et mobilier).

Sources de financement: 

  • Subsides de la Région wallonne : 14,5 millions €
  • Intervention du Fédéral : 215 millions € (versés en 33 ans à partir de la 1re année suivant la mise en exploitation)
  • CHC: 30,5 (Fonds propres et honoraires médicaux du CHC pour le solde, ce montant étant préfinancé par un emprunt bancaire)

LE PERSONNEL ET LES PATIENTS

Imposant le nouvel hôpital n’est cependant pas l’établissement hospitalier comptant le plus de lits à Liège, comme le montre notre infographie :

Au cinquième étage se trouve le restaurant self-service exploité par le CHC qui dispose d’une vue imprenable sur Liège et qui donne accès à une terrasse en été. 

« On a misé sur l’attractivité et la rapidité du service », précise Sabrina Lava, la directrice des services hôteliers du CHC. La plupart des membres du personnel n’ont que 30 minutes pour manger, il fallait donc que le self soit accessible rapidement. » 

Le restaurant, avec son équipe de 13 équivalents temps-plein,  dispose de 400 places assises. « Nous espérons pouvoir assurer trois services par jour, avec une capacité totale de 1.200 repas quotidiens. »

Un transfert étalé sur deux jours

Le déménagement, reporté au dernier week-end du mois de mars, ne sera pas une mince à faire. Il faudra notamment transférer les patients actuellement hospitalisés. Pas moins de 350 personnes (dont des nouveaux-nés) sont concernées. À chaque fois sous bonne escorte, dans une ambulance. Chaque patient sera d’ailleurs accompagné d’un infirmier ou d’un médecin, en fonction des cas. Pour ce faire, le CHC collaborera avec une société privée et la Croix-Rouge pour les ambulances.

La société canadienne HCR a remporté le marché public pour réaliser les opérations de déménagement qui ont déjà débuté. Une société bien rodée qui aurait à son actif quelque 400 déménagements d’hôpitaux à travers le monde… 

Tout sur le MontLégia