Visiter une ville et sa région en mobilité douce, voilà bien un mode de tourisme dans l’air du temps. Plusieurs villes et communes proposent des solutions sympas. Nous avons testé les Vespa électriques à Dinant.

 Dinant, perle de la haute Meuse, se visite de multiples façons. La plus sympa ? En Vespa électrique.

Assis confortablement sur la large selle, appareil photo en bandoulière, on parcourt l’itinéraire qui nous emmènera dans les environs de Dinant, à la découverte de sa nature et de son patrimoine.

Tour de clé, moteur, action. Pas un bruit. C’est dans un discret feulement que la petite Vespa électrique s’élance sur la route.

Dès les premiers tours de roue, on se sent plutôt à l’aise. L’engin, même s’il accuse un certain poids (attention à l’arrêt), se manie avec facilité. La vitesse limitée (30 ou 50 km/h en fonction du mode choisi, Éco ou Power) permet de profiter pleinement du décor, des paysages.

Vespa travael - Dinant et sa région en Vespa électrique © Jacques Duchateau Vespa travael - Dinant et sa région en Vespa électrique © Jacques Duchateau Vespa travael - Dinant et sa région en Vespa électrique © Jacques Duchateau

Patrimoine, nature

Le circuit du jour nous emmène dans la vallée de la Leffe, qui serpente le long de cette petite rivière sinueuse. Si l’engin peine un peu dans les côtes, il offre, vu sa faible vitesse, un sentiment de sécurité.

Dans un rayon de 25 km autour de Dinant, ce sont des dizaines de lieux, de patrimoine, d’insolite, que l’on peut découvrir. De l’abbaye de Maredsous aux ruines de Montaigle ; des fermes bio au château de Freÿr ; des rochers mosans aux petites rues de Hour ou de Sossoye. Autant de lieux propices à s’arrêter, pour profiter de l’instant, du calme de la nature, des rencontres ou d’un joyau du patrimoine à visiter.

Vespa travael - Dinant et sa région en Vespa électrique © Jacques Duchateau

Rendez-vous au bureau de location à côté de l’hôtel de ville de Dinant, dès 10 h du matin. Après un rapide briefing et une prise en main, vous pourrez vous lancer à la découverte de l’itinéraire choisi. Retour avant 16 h, de quoi remplir la journée de chouettes moments, d’une multitude de photos souvenir, tout en prenant le temps de rêvasser, de pique-niquer, de visiter des lieux ou juste de flâner au milieu des champs de colza, des pâtures, des petites vallées discrètes ou des villages typiques.

Location à la journée pour 55 € par personne (en duo) ou 95 € par personne (en solo).

Infos sur https ://vespa-travel.be/

Vespa électrique

Vespa travael - Dinant et sa région en Vespa électrique © Jacques Duchateau

VespA Travel est une initiative des Voyages Toussaint, soucieux, en sortie de crise Covid, de proposer à leur clientèle une alternative séduisante, écologique et sympa.
La Vespa électrique est équipée d’un top-case de rangement, d’un casque par personne et d’une pochette de protection pour fixer votre smartphone au guidon.
L’engin, pourvu d’une grande selle, est assez confortable pour deux personnes. Il vous emmènera sur les routes de la région en toute sérénité (maximum 50 km/h pour 80 km d’autonomie). En mode Éco, l’autonomie grimpe à 100 km mais la vitesse est limitée à 30 km/h.

Samuel Piret, des Voyages Toussaint, a créé 6 itinéraires d’environ 50 km autour de Dinant et qui permettent de découvrir la multitude d’attraits touristiques de la région.

Vous pourrez suivre l’itinéraire de votre choix via une appli à télécharger et qui ne nécessite pas de connexion 4G. La procédure est simple d’utilisation.

Ce road book intelligent vous proposera des haltes patrimoine, gourmandes et les divers lieux et points d’intérêt jalonnant votre parcours. Libre à vous de vous y arrêter ou de faire vos propres choix d’arrêt détente.

Haltes gourmandes

À Awagne, un arrêt s’impose aux Jardins du Frech-Try. Julien Baivy est maraîcher. Il a trouvé dans cette ferme des écuries du Frech-Try une terre propice à faire pousser ses divers légumes, que ce soit en pleine terre ou sous serre.

Julien ne manque pas d’idées : outre des soupes préparées pour les écoles de la commune d’Anhée, il propose aussi des abonnements « paniers de légumes » à l’année : un panier par semaine de légumes de saison à venir chercher sur place.

On peut même tester la formule en emportant, dans le coffre de la petite Vespa, un premier panier.

Voisin de l’abbaye de Maredsous : Vachement ferme. Jonathan de Dorlodot, qui veut « éduquer les gens à manger bon, sain et local », vous accueille dans sa petite boutique consacrée aux produits de la ferme et aux produits régionaux. L’élevage familial a la particularité de proposer 8 races différentes, du BBB au Wagyu. Dans les rayons, outre la viande : glaces des lutins, farines d’Anhaye, fromages au lait cru des fermes alentours, pommes de terre de Saint-Gérard, chips de Lucien, miel et chocolats de Dinant, escargots de Warnant, bocaux de Fosses-la-Ville, foie gras de la Sauvenière de Hemptinne-lez-Florennes, biscuits Destrée de Sorinne, vin de Bioul, du Chenoy, bières de la région… De quoi remplir le deuxième coffre de la Vespa.

Segway, tuk-tuk, téléphérique sur la citadelle de Namur

La citadelle de Namur déploie un panel riche de transports pour offrir aux visiteurs la meilleure expérience qui soit, du téléphérique au Segway.

La citadelle de Namur est un lieu emblématique du paysage namurois. Depuis quelques années, il est possible de la visiter en parfaite multimodalité. En commençant par le téléphérique, pour atteindre le sommet. Il fête cette année son premier anniversaire et a déjà attiré plus de 150 000 utilisateurs. Son succès est tel qu’à partir du 18 juin, les cabines seront multipliées par deux.

« Cela permettra de rendre la file d’attente moins longue par moments », explique l’échevine de la Mobilité, Stéphanie Scailquin.

Son utilisation peut donc se combiner à bien des activités. « On prend un aller-retour ou un aller simple. Le touriste peut garer sa voiture à la citadelle, descendre vers le centre-ville à pied et aller faire du shopping. Il peut aussi se garer en ville et aller manger dans l’un des trois restaurants de la citadelle, visiter les labos de la parfumerie Guy Delforge ou faire un tour en tuk-tuk », explique Margaux Voglet, chargée de communication à l’Office du Tourisme de Namur.
Le tuk-tuk, accessible à deux adultes et un enfant, se prend au départ du téléphérique, en haut. Deux circuits commentés par le guide sont proposés. “La citadelle se dévoile” vous transportera pendant 30 minutes tandis que “La merveilleuse fraise de Wépion” arpente, une heure durant, la route Merveilleuse et les bords de Meuse pour vous emmener à la découverte des somptueux champs de fraises de Wépion. Et puisque nous sommes en pleine saison, c’est le moment d’en profiter.

Les secrets de la citadelle

Une autre possibilité pour visiter la citadelle de façon fun et proactive est de recourir au Segway, engin électrique sur lequel on s’installe debout. La société « Segwaynam », lancée par le Flawinnois Thierry Pierre est à la manœuvre. Les balades durent deux heures, sont destinées aux groupes de 3 personnes minimum et débutent au château de Namur. Là, le responsable y dispense une petite séance d’initiation.

« Une fois que tout le monde maîtrise sa machine, on descend la citadelle en mode lent. Arrivés à l’Esplanade, on les débride et on passe à la vitesse supérieure. On peut atteindre jusqu’à 18km/h », commente Thierry. S’ensuit un passage obligatoire par la tortue géante de Fabre et une visite des vieux quartiers namurois où le professionnel vous dévoilera les secrets architecturaux les mieux gardés de la ville. « Parfois, on surprend même les Namurois ! », assure-t-il.

Fatbike à Anthisnes

Le domaine de L’Avouerie, à Anthisnes, dans le Condroz liégeois, offre la possibilité de se balader en « Fatbikes électriques », vélos tout-terrain munis de très, très grosses roues. Empruntez un itinéraire bucolique de 21 km passant par la route, les bois et les champs en une demi-journée ou une journée complète.

Les draisines de la Molignée

Dans la Vallée de la Molignée, les anciens rails de chemin de fer ont été réhabilités pour offrir aux touristes des balades en draisine qui ressemblent à s’y méprendre à des cuistax. Partez de Warnant ou Falaën – un des plus beaux villages de Wallonie – pour découvrir les ruines de Montaigle ou l’abbaye de Maredsous.

La navette fluviale à Liège

Que vous désiriez visiter Liège en voguant sur la Meuse ou que vous vouliez vous déplacer tout simplement, la navette fluviale est l’alternative idéale aux déplacements en bus. Cinq arrêts principaux sont proposés et permettent d’accéder aux points névralgiques de la ville (Boverie, gare des Guillemins, centre-ville…).

Des trottinettes électriques tout terrain

Pour observer de magnifiques paysages de bocage, sillonner le long d’un terril ou visiter le centre historique du village de Dalhem au Pays de Herve, rien de mieux que les trottinettes électriques tout-terrain de J.S. Trottis. La société propose divers parcours de difficultés variables accessibles dès 12 ans.

En calèche à Fraiture